Naviguer sur CFF.ch

Liens directs

Communiqué de presse, le 18 mars 2016

Les CFF fortement sollicités en 2015, mais sur la bonne voie: Des clients plus nombreux et plus satisfaits, résultat sous pression à cause du franc fort.

En 2015, les CFF ont transporté chaque jour 1,21 million de passagers (+2,7%). La satisfaction de la clientèle envers les CFF a progressé. Le bénéfice du groupe se monte à 246 millions de francs, en baisse de 127 millions de francs. Le franc fort s’est répercuté sur le résultat à hauteur de 80 millions de francs. CFF Cargo a accusé une perte de 22 millions de francs. En 2015, les CFF ont fourni des prestations supplémentaires destinées à l’entretien du réseau ferroviaire pour un montant de 109 millions de francs. Jamais autant de trains n’ont circulé sur le réseau mixte des CFF, malgré l’augmentation des travaux d’entretien et d’aménagement. Le niveau de ponctualité voyageurs s’est maintenu. Les CFF restent ainsi l’entreprise ferroviaire la plus ponctuelle d’Europe.

Les plus de cinq millions de clients des CFF se déclarent plus satisfaits en 2015 des offres et services de l’entreprise que l’année précédente. Globalement, la satisfaction de la clientèle en trafic voyageurs s’est améliorée de 0,5 point à 74,8 points. Les clients se sont déclarés plus satisfaits de l’offre en places assises, de l’attitude du personnel des CFF, de la propreté dans les trains et les gares et du rapport prix-prestation. La ponctualité a en revanche été évaluée de manière légèrement plus critique.

Quelque 87,8% des voyageurs sont arrivés à destination à l’heure, soit 0,1% de plus qu’en 2014. L’objectif fixé n’a toutefois pas été atteint. Alors que la ponctualité s’est améliorée dans la région de Zurich, des améliorations sont encore nécessaires, en particulier sur l’axe nord-sud et en trafic grandes lignes. D’importants programmes ont donc été lancés. Malgré l’augmentation du volume de travaux de construction et d’entretien, les CFF demeurent l’entreprise ferroviaire la plus ponctuelle d’Europe, sur le réseau le plus densément exploité du monde.

Le changement d’horaire de fin 2015, le plus important depuis Rail 2000, s’est déroulé globalement sans heurts. Avec la mise en service de la deuxième étape de la ligne diamétrale de Zurich, l’horaire 2016 a renforcé l’offre ferroviaire grandes lignes de 1%; la progression est même de 3,3% en trafic régional voyageurs. D’importants projets ferroviaires ont avancé en 2015, tels que Léman 2030 ou l’aménagement à quatre voies entre Olten et Aarau.

Quelque 80 gares étaient équipées du WiFi gratuit à la fin 2015. L’introduction du SwissPass est une première étape vers une simplification de l’offre de mobilité. Des prestations supplémentaires seront progressivement intégrées à cette nouvelle carte rouge. Une version pour smartphone suivra d’ici à 2017. 

En route vers davantage de numérique

Les billets Mobile CFF sont toujours plus appréciés. En 2015, les clients des CFF ont acheté chaque jour 34 000 billets via l’appli pour smartphone, soit 40% de plus que l’année précédente. Avec 12,3 millions de billets, soit 14% du total des ventes, Mobile CFF est la plus «grande gare» des CFF. 19,8 millions de billets ont été vendus aux guichets, soit 1 million de moins qu’en 2014 (-5,5%). La vente personnalisée conserve cependant toute son importance. Les CFF ont encore amélioré l’information à la clientèle tout au long de la chaîne du voyage: des indicateurs généraux à LED installés dans les grandes gares permettent une communication en temps réel en cas de perturbation. L’appli Mobile CFF est développée avec l’aide des clients, dans le but d’en faire un assistant de voyage numérique.

Les besoins de la clientèle sont en pleine mutation, et les CFF s’y adaptent constamment. À la fin 2015, les CFF se sont retirés du segment des agences de voyages au vu du recul de la demande, dû entre autres à la concurrence accrue des réservations en ligne. Compte tenu de l’évolution des habitudes de consommation dans les trains et de la croissance du segment de la restauration en gare, le futur concept de restauration à bord des trains a été revu. Une demande trop faible a débouché sur la fermeture des Business Points de Berne et Genève à la fin mars 2016. Dans ces trois différents secteurs, les pertes annuelles se sont élevées à environ 20 millions de francs.

Résultat du groupe en baisse, situation financière tendue

Par rapport à l’exercice précédent, le résultat du groupe CFF s’établit à 246 millions de francs, en recul de 127 millions de francs. Sans les répercussions du franc fort, ce résultat serait meilleur de 80 millions de francs. Grâce à un gel des embauches, au délai de carence pour les postes à pourvoir ou à la renégociation des contrats d’achats, les CFF ont pu circonscrire ces effets négatifs. Le flux de trésorerie disponible est de -523 millions de francs (2014: -205 millions de francs). L’endettement net porteur d’intérêts a augmenté pour s’établir à 8252 millions de francs (2014: 7720 millions de francs), avant tout en raison d’investissements dans les trains du trafic régional et les gares, ainsi que du déficit d’Infrastructure Réseau. Le taux de couverture de l’endettement (endettement net porteur d’intérêts/EBITDA) est de 6,9 (2014: 6,7).

L’effectif a augmenté de 270 équivalents plein temps pour s’établir à 33 000 postes (+0,8%). Dans les unités centrales, on dénombre 4489 postes (+200), en raison d’une part de la création de postes pour des missions autrefois exécutées en externe et d’autre part de la concentration de la formation au sein de l’unité Informatique. Les CFF prévoient de supprimer au moins 900 emplois d’ici à la fin 2020. Avec le programme RailFit20/30, les CFF entendent réduire le niveau de leurs coûts de 550 millions de francs par rapport à 2014 d’ici 2020, puis de 1,75 milliard d’ici à 2030. Des postes seront aussi créés là où c’est nécessaire: pilotes de locomotive, ingénieurs ou encore dans le domaine de l’innovation.

1,21 million de passagers par jour – les CFF subissent les effets du franc fort

En 2015, les CFF ont transporté chaque jour 1,21 million de passagers en moyenne (2014: 1,18 million, +2,7%). C’est un nouveau record. En trafic grandes lignes, la demande a connu pour la première fois une progression plus forte aux heures creuses (+1,8%) qu’aux heures de grande affluence (+1,6%). Quelque 460 000 clients possèdent un abonnement général (+1,6%), 2,33 millions de personnes sont titulaires d’un abonnement demi-tarif (-0,5%). A fin 2015, 887 000 cartes SwissPass étaient en circulation.

Le résultat du trafic voyageurs a progressé pour atteindre 131 millions de francs (2014: 104 millions). Sans les répercussions du franc fort, ce résultat aurait été encore plus élevé de 35 millions de francs. La progression du résultat est avant tout due à la croissance des recettes aussi bien en trafic Grandes lignes que régional.

Avec 342 millions de francs, CFF Immobilier réalise un résultat avant indemnités compensatoires plus faible qu’en 2014 (2014: 395 millions de francs). Les bénéfices résultant de la vente de biens immobiliers s’inscrivent en recul (-50 millions de francs). Ceux-ci étaient particulièrement élevés lors de l’exercice précédent en raison de la cession de bâtiments de bureaux. CFF Immobilier continue de profiter du dynamisme de ses biens, situés dans des endroits centraux et attractifs.

Avec un résultat annuel de -22 millions de francs (2014: 33 millions de francs), CFF Cargo n’a pas pu confirmer en 2015 les résultats positifs des exercices précédents. La force du franc, la morosité conjoncturelle et le processus de désindustrialisation grèvent le résultat d’environ 35 millions de francs. Des mesures d’économies et d’efficacité ont permis d’équilibrer le résultat au second semestre.

CFF Infrastructure a de nouveau enregistré un déficit: 96 millions de francs (2014: -66 millions de francs). Cette perte s’explique avant tout par un volume d’entretien supérieur à ce qui est prévu dans la Convention sur les prestations 2013–2016. Les CFF ont encore financé l’année dernière ce surcroît d’entretien sur leurs propres fonds (109 millions de francs). Conformément à la convention passée avec la Confédération, ils assumeront ces coûts eux-mêmes pour la dernière fois en 2016, après l’avoir fait depuis 2013. Les CFF entendent continuer à renforcer leur efficience dans l’entretien.

Nouveau tunnel du Saint-Gothard: l’ouvrage du siècle est bientôt mis en service

Le 1er juin 2016, le plus long tunnel ferroviaire du monde (57 kilomètres), sera officiellement ouvert. Sa mise en service interviendra au changement d’horaire du 10/11 décembre 2016. Le fret ferroviaire profitera d’une augmentation attendue des capacités de transport de 59% d’ici à 2030. Le voyage de Zurich à Milan sera écourté de 30 minutes dès la fin 2016, et de 60 minutes à partir de 2020.

Rapport sur l’état du réseau 2015 et objectifs de la convention sur les prestations avec la Confédération

Selon le rapport sur l’état du réseau, publié aujourd’hui, l’état de l’infrastructure ferroviaire est déclaré dans l’ensemble bon, voire suffisant en 2015; la sécurité est garantie. Il n’y a pas d’installation dans un état critique, mais l’état de la voie ferrée est seulement qualifié de suffisant. Comme il fallait s’y attendre, le rattrapage n’a pas pu être stabilisé de manière pérenne. Il a augmenté de 275 millions de francs pour s’établir à 2796 millions de francs (2014: 2521 millions), ce qui représente 3% de la valeur d’acquisition de toutes les installations.

Par rapport à 2014, les CFF ont légèrement amélioré leur niveau d’atteinte des objectifs convenus avec la Confédération, et réalisé sept objectifs sur 15 (2014: 5). Du point de vue des CFF, plus de la moitié des indicateurs cibles ne mesurent pas les prestations effectivement fournies par la division Infrastructure, ou ne sont pas influencés par celle-ci.

Vous trouverez le rapport 2015 sur l’état du réseau ainsi que sur la Convention sur les prestations sur www.cff.ch/rapport_de_gestion.

Le groupe CFF en chiffres

Compte de résultat du groupe (en millions de francs)

Compte de résultat du groupe (en millions de francs)

 

2015

2014

Évolution par rapport à l’exercice précédent

Produits d’exploitation

8786

8664

+1,4%

Charges d’exploitation

-8479

-8350

-1,5%

Résultat d’exploitation/EBIT

307

314

-2,4%

Résultat financier

-198

-133

-49,3%

Résultat hors exploitation

142

190*

-25,4%

Résultat avant impôts

251

372

-32,6%

Impôts et parts des minoritaires

-5

1

Résultat du groupe

246

373

-34,1%

    

* Surtout vente de biens immobiliers

Résultats par segment (en millions de francs)

Résultats par segment (en millions de francs)

 

2015

2014

Évolution par rapport à l’exercice précédent

Voyageurs

131

104

+25,6%

Immobilier*

342

395

-13,3%

Trafic marchandises

-22

33

-165,2%

Infrastructure

-96

-66

-46,3%

    

* Avant versement des indemnités compensatoires

Quantités et prestations

Quantités et prestations

 

2015

2014

Évolution par rapport à l’exercice précédent

Voyageurs

 

 

 

Voyageurs transportés par jour (en millions)

1,21

1,18

+2,7%

Voyageurs-kilomètre (en milliards)

18,6

18,2

+1,8%

Immobilier

 

 

 

Produits locatifs de tiers (en millions de francs)

433

417

+3,8%

Trafic marchandises

 

 

 

Tonnes-kilomètre nettes (en milliards)

15,1

14,5

+4,1%

Infrastructure

 

 

 

Sillons-kilomètre (en millions)

174,8

173,3

+0,9%

    


Le rapport de gestion 2015 des CFF peut être téléchargé gratuitement dans son intégralité en cliquant sur www.cff.ch/rapport_de_gestion.

Contact

CFF SA
Communication
Service de presse
Place de la Gare 9, 1003 Lausanne
presse@cff.ch
www.cff.ch

Bas de page